As-tu remis à jour ton GPS pour bien conduire ta transition professionnelle de conjointe expatriée ou d'humanitaire ?

As-tu remis à jour ton GPS pour bien conduire ta transition professionnelle d’expatriée ou d’humanitaire ?

En tant qu’expatriée ou humanitaire, si tu souhaites amorcer une transition professionnelle, il est essentiel que tu commences par questionner la validité des connaissances sur lesquelles tu t’appuies !

Prends l’habitude de mettre à jour ton GPS, c’est-à-dire de remettre en question ce que tu penses savoir sur toi, ton parcours, tes expériences passées, tes compétences, ton profil ET tes connaissances sur le marché du travail, ton environnement, ce que pourrait penser un futur employeur…et bien d’autres croyances encore.

JE T’EN PARLE DANS CETTE VIDÉO ! (que tu peux aussi retrouver ici sur Youtube)

 

SI TU PRÉFÈRES LIRE, C’EST PAR ICI !

Aujourd’hui j’ai envie de te parler d’un problème très courant auprès des expatriées et humanitaires que j’accompagne : elles ont oublié depuis très longtemps de remettre à jour leur GPS.

Qu’est-ce que j’entends par GPS ?

Notre cerveau comprend un nombre inouï de cartes mentales. Ces cartes mentales sont nos représentations et nos croyances sur nous-même et sur le monde qui nous entoure.

Quand je dis qu’elles n’ont pas remis à jour leur GPS, je veux dire qu’elles n’ont pas remis à jour les croyances qu’elles ont sur elles, sur les autres, sur ce qui les entoure, sur le marché du travail, leur parcours, leur profil, etc.

Imagine que tu pars faire un long voyage en voiture et que la dernière mise à jour du GPS de ton véhicule date de plus de 5 ans ! Qu’est-ce qu’il va se passer ? Les cartes ne sont pas actualisées et ne correspondent plus à la réalité. Avec ce GPS, tu prends le risque de faire plusieurs fois fausse route, de te perdre en chemin et de ne jamais arriver à destination…ou alors avec énormément de retard ! Pour fonctionner, le GPS de ta voiture a besoin d’être mis à jour régulièrement.

C’est pareil pour ton cerveau et ses cartes mentales. Il est essentiel, comme pour ta voiture, que tu réactualises régulièrement qu’elles sont tes perceptions, tes assomptions, tes croyances, tes connaissances sur toi-même et sur le monde qui t’entoure.

Je constate très souvent avec les personnes que j’accompagne : elles viennent avec des croyances bien ancrées sur elles-mêmes « Je suis trop ci ou pas assez ça », sur leurs parcours « Il est trop atypique, trop en zig-zag, il ne fait pas de sens, personne ne va le comprendre », sur ce qu’est le marché du travail aujourd’hui « On recherche surtout des experts. Il me manque certains diplômes.». Ces croyances sont généralement négatives…et sont basées sur des assomptions.

Ces croyances se basent souvent, soit sur une expérience vécue il y a 10 ans au cours d’un entretien d’embauche (vous avez besoin d’une expérience plus pointue dans ce domaine), soit sur des histoires entendues dans leur entourage (mon collègue me dit qu’on recherche tel profil), soit sur ce que véhicule la presse (après 50 ans tu ne trouveras jamais plus un emploi).

Elles sont rarement d’actualité et dans tous les cas méritent d’être revisitées et réactualisées

Si tu souhaites amorcer une transition professionnelle, il est essentiel que tu commences par questionner la validité des connaissances sur lesquelles tu t’appuies !

Prends l’habitude de remettre en question ce que tu penses savoir sur toi, ton parcours, tes expériences passées, tes compétences, ton profil ET sur les autres, sur ton environnement, sur le marché du travail.

VÉRIFIE…

  • Quelles sont tes croyances ? Sur ton parcours, ton profil, ce que tu as à offrir, qui tu es aujourd’hui, tes atouts et défauts, tes envies et besoins. Sur le marché du travail, la reconversion professionnelle, ta définition du succès, etc.
  • D’où viennent tes croyances ? D’une de tes peurs ou de celles de ton entourage ? D’un manque de confiance en toi, du syndrome de l’imposteur ? D’une expérience que toi ou ton entourage a vécu il y a 10 ans ? D’histoires que tu as entendues sans vraiment te souvenir de la source ?
  • De quand datent tes croyances ? Est-ce toujours d’actualité ? Est-que le marché du travail et la société n’a pas évolué ? Est-ce que ce que recherche un employeur aujourd’hui n’est pas différent d’il y a 5 ans?

En résumé, demande-toi s’il existe d’autres théories et points de vue que celui que tu connais jusqu’ici ?

Face à ta transition professionnelle, il est essentiel que tu partes à la recherche de nouvelles informations, que tu gardes l’esprit ouvert à ce qu’il se fait aujourd’hui et que tu sois prête à changer certaines de tes croyances !

C’est important que tu mettes à jour ton GPS, celui de ta vie d’expatriée et d’humanitaire en transition.

T’assurer de pas te figer dans des représentations obsolètes, ne pas te laisser piéger par de fausses croyances, ne pas t’enfermer dans ta situation actuelle, à cause de croyances ou connaissances que tu penses avoir sur toi et sur ton environnement.

Comme l’a dit Pascal « Malheur à l’homme qui, au moins une fois dans sa vie, n’a pas tout remis en question.»

J’ai envie de te laisser avec cette idée-là : remets en question ce que tu penses sur toi, ton profil, ton parcours, le marché du travail, la reconversion professionnelle, ce que pourrait penser un futur employer, ce à quoi tu pourrais prétendre.

Remets tout ça en question, pars à la recherche de nouvelles informations, ne te laisse pas t’enfermer dans tes croyances.

Prends le temps d’actualiser ton GPS, c’est ce qui va te permettre de conduire ta transition dans les meilleures conditions.

 

Pour de l’inspiration, des déclics et des conseils, inscris-toi à ma newsletter.

Si tu as trouvé cet article intéressant, tu peux le partager sur ton réseau préféré !