5 résistances au changement directement liées à ta vie d’humanitaire.

Pourquoi, en tant qu’humanitaire, c’est si dur d’envisager un changement professionnel ? Connais-tu les principales résistances, face à un changement professionnel, qui sont directement liées à ta vie d’humanitaire ?

Si aujourd’hui tu envisages une transition professionnelle (souhaitée ou imposée par les circonstances), il y a de forts risques que tu rencontres des résistances. Ces résistances (conscientes ou inconscientes) t’empêchent peut-être de concrètement amorcer ce changement professionnel.

Est-ce que tu as une idée de qu’elles pourraient être ces résistances ?

JE T’EN PARLE DANS CETTE VIDÉO (à découvrir aussi directement sur Youtube)

 

SI TU PRÉFÈRES LIRE, C’EST PAR ICI !

Connais-tu ces 5 résistances au changement directement liées à ta vie d’humanitaire ? Attention, je ne parle pas ici de ces résistances auxquelles font face toutes les personnes qui souhaitent amorcer un changement. J’y mentionne ici essentiellement celles qui sont directement liées à ta vie d’humanitaire !

5 résistances au changement professionnel, directement liées à ta vie d’humanitaire.

En tant qu’humanitaire, face à un changement professionnel, ce qui se cache derrière tes résistances, c’est que tu vas devoir :

1. Réapprendre la pro-activité plutôt que la réactivité professionnelle.

Pendant tes années dans l’humanitaire, au niveau de ta carrière, tu as été réactive plutôt que proactive ! Je suis sûre que la plupart du temps, ce sont les RH qui t’ont proposé un poste, et non pas toi qui a été pro-active ! Tu as, avant tout, accepté des postes pour combler des besoins opérationnels. Dans l’humanitaire, c’est le jeu et on le sait ! Dans ces conditions, certainement que tu n’as jamais vraiment défini d’objectifs de carrière, tu t’es plutôt laissée portée par le courant, à faire pas mal de concessions tout en acceptant, je l’espère, quelques belles opportunités aussi !

👉 Aujourd’hui tu dois réapprendre la pro-activité : reprendre les rênes de ta carrière, devenir le moteur, l’initiateur du changement, clarifier ce que tu veux, définir tes propres objectifs de carrière… et c’est totalement nouveau pour toi !

2. Quitter un mode de vie liée à ta vie d’humanitaire.

Quand tu travailles dans l’humanitaire, tu adoptes un mode de vie tout à fait particulier, surtout si tu es sur le terrain. Ce mode de vie inclut de changer régulièrement de pays, de poste, de chef, de collègues, d’environnement pro, social et perso. Il implique aussi souvent de ne pas choisir ton logement, ni les collègues avec qui tu vas vivre et d’accepter que la ligne entre vie pro et perso soit très fine. Tu vas peut-être vivre dans des contextes à risques, avoir des loisirs restreints. Un mode de vie qui est aussi rempli de nouveautés, découvertes et de rencontres enrichissantes.

👉 Quand tu envisages un changement professionnel, il a un impact, non pas uniquement sur ta sphère professionnelle, mais surtout aussi sur ta manière de vivre ta vie … et en soi c’est une énorme transition !

3. Rompre avec une part importante de ton identité : ton engagement humanitaire.

En tant qu’humanitaire, ton travail fait partie intégrante de ton identité ! Il ne s’agit pas juste d’un métier, mais surtout d’un engagement ! Au fil des années, il prend une énorme place dans ta vie et fait partie intégrante de toi ! Il donne un sens à ta vie autant pro que perso ! À tel point qu’entre humanitaires, on se sent faire partie d’une tribu, on se comprend, on se reconnaît, on se sent appartenir à une communauté tout à fait unique !

👉 Si tu envisages de quitter le secteur humanitaire, tu vas devoir rompre avec une grande part de ton identité, non seulement professionnelle, mais probablement aussi sociale et personnelle… et tu vas devoir te poser des questions telles que « Comment me définir sans cette part de moi, à mes yeux et aux yeux des autres ? »

4. Choisir un nouveau rêve pour ta vie pro et perso.

Si tu es comme beaucoup d’humanitaires, en travaillant dans ce secteur ou dans ton organisation actuelle, tu réalises un rêve de longue date ! Ce qui rend la question de quoi faire d’autre plus compliquée !

👉 Lorsque vient le moment d’envisager un changement, c’est un rêve que tu dois alors lâcher ! Et comme me le disait très joliment une humanitaire rencontrée récemment : « J’ai réalisé mon rêve, peut-être qu’il est temps de m’en choisir un nouveau ? »

5. Trouver une activité professionnelle ayant autant de sens.

Je suis sûre que, même si actuellement tu fais face à des désillusions, tu restes convaincue que le travail humanitaire est porteur de sens. C’est probablement une valeur importante à tes yeux ! Tu ressens le besoin d’avoir un impact positif dans ta vie professionnelle et personnelle !

👉 En quittant l’humanitaire, tu te retrouves à devoir identifier quelles sont ces autres activités professionnelles qui, à tes yeux, sont remplies de sens et te permettraient d’avoir un impact positif sur le monde…avec la nécessité d’aller redéfinir quelle est aujourd’hui ta mission de vie !

 

Des résistances qui rendent les transitions de ta vie d’humanitaire plus complexes.

Ce sont, selon moi, les 5 principales résistances face au changement, qui sont directement liées à ta vie d’humanitaire :

  • Réapprendre la pro-activité
  • Quitter un mode de vie.
  • Rompre avec une part importante de ton identité.
  • Choisir un nouveau rêve.
  • Trouver une activité ayant autant de sens.

Est-ce qu’elles font sens à tes yeux ? Est-ce que tu sens que certains d’entre elles te concernent ? En as-tu identifié d’autres qui soient liées à ta vie d’humanitaire ?

Cette liste n’est pas exhaustive, mais elle met en avant pourquoi c’est, parfois, si difficile d’envisager un changement professionnel en tant qu’humanitaire. Et c’est à ce titre que les transitions professionnelles des humanitaires comportent bien des enjeux.

Prendre conscience de ses propres résistances, c’est déjà un pas en avant important. C’est ce qui va te permette de mieux les gérer pour t’aider à amorcer le changement professionnel auquel tu fais faces aujourd’hui.

Qu’en penses-tu ? Est-ce que ça te parle ?

N’hésite pas à réagir en commentant ! Et si tu as envie d’échanger à ce sujet, contacte-moi pour que nous en discutions dans le cadre d’une séance découverte.

Pour de l’inspiration, des déclics et des conseils, inscris-toi à ma newsletter.

Si tu as trouvé cet article intéressant, tu peux le partager sur ton réseau préféré !